Adieu Calcutta

Calcutta 1959, douze ans après la proclamation de l’indépendance. Indien d’origine anglaise, Robert Ryan occupe un poste important dans l’un des meilleurs cabinets juridiques de la ville. Avec son épouse Grace et leurs deux ravissantes filles, il réside dans l’un des quartiers les plus chics de la ville. Pourtant, Ryan est profondément malheureux. Depuis que les Anglais ont laissé le pays aux mains des « maudits autochtones », il n’a qu’une idée en tête : retrouver sa chère Angleterre (où il n’a jamais mis les pieds). Les lettres de ses sours lui rapportant les difficultés quotidiennes et la misère des classes moyennes anglaises ne sont pas parvenues à altérer sa vision idyllique du pays de ses ancêtres. Cependant lorsque sa femme et ses deux filles refusent de l’accompagner, il doit faire face à ce dilemme : rester auprès d’une famille qu’il aime, dans un environnement familier et confortable, ou partir pour une contrée froide et lointaine où il ne sera jamais traité comme un citoyen anglais à part entière.A travers l’histoire de ces hommes et de ces femmes, Adieu Calcutta évoque le passé d’une des métropoles les plus vibrantes et cosmopolites du monde. Et pose cette question essentielle : Qu’est-ce que la patrie ?

L’auteur

Nationalité : Inde
Né(e) à : CALCUTTA

Biographie :

Bunny Suraiya est née et a grandi à Calcutta. Elle a travaillé dans l’industrie de la publicité, d’abord comme secrétaire de rédaction, puis comme directeur de la création.
Elle s’est tournée vers l’écriture et le journalisme.
Elle est mariée au célèbre chroniqueur et satiriste Jug Suraiya qui a travaillé pour le « Times of India » et ai lui-même auteur de nombreux ouvrages.
Ils vivent à Gurgaon dans l’État indien de l’Haryana.

« Adieu Calcutta » est son premier roman et il est paru en langue anglaise en 2011.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *